Gaëtan Huard : “On a mal commencé en Europa League, ne commençons pas mal en Coupe…”

0
18


Gaëtan Huard

Les Girondins connaissent leur prochain adversaire en Coupe de France et ce sera Granville, un club de National 2. Un match qu’il faudra prendre avec beaucoup de sérieux pour éviter une surprise pour Gaëtan Huard. « C’est un match de Coupe, son nom est spécifié. Coupe de France, là où le football amateur côtoie le monde professionnel. Donc oui, c’est un match piège. Aujourd’hui, même dans le football amateur, les équipes s’entraînent deux ou trois fois par semaine minimum. Et voire plus pour certaines. Sur l’aspect physique et sur l’aspect engagement… C’est sur l’aspect qualitatif, où ils sont moins techniques, moins matures, moins précis. Il y a plusieurs petits défauts mais si toi tu n’élèves pas ton niveau de jeu, les surprises de Coupe de France, elles sont là. La beauté de la Coupe de France, elle est là. Il faut être comme lorsque tu joues un match de Ligue 1, il faut être engagé à fond et il faut donner le maximum ».

 

Ce match se jouera juste après la trêve hivernale, les Bordelais ont donc eu le temps de le préparer mais plein de petits ingrédients peuvent perturber cette préparation. « Il y a déjà la reprise, le retour de Noël, une mini-reprise qu’il y a eue en préparation. Même s’il fait un petit peu plus froid ces derniers temps, ce sont vraiment les premiers froids forts. Il y a plein de choses, avec parfois des terrains qui ne sont pas forcément de bons terrains. À Granville, ce n’est pas forcément un terrain de Ligue 1. Disons que c’est toujours un match à part parce que c’est une entrée dans une nouvelle compétition, à élimination directe. Et a fortiori, si vous perdez contre une équipe qui est de plusieurs divisions inférieures à vous, ça ne le fait pas et ça peut risquer de mal entamer la seconde partie. On se rappelle que Bordeaux avait joué contre Clermont à la reprise de la trêve l’année dernière, et à partir de ce match, ils avaient lancé leur deuxième partie de saison. Il faut vraiment mettre le pied au plancher et donner le maximum pour se qualifier ».

 

La motivation sera décuplée du côté des amateurs, pas sûr que ce soit le même degré de motivation du côté des joueurs professionnels Girondins« C’est le plus compliqué d’être concentré et de ne pas faire de différences entre un match de Ligue 1, de Coupe d’Europe… C’est un match important, qui va durer a priori le même temps, 90 minutes mais sauf en cas de prolongations et la série de pénalties. Il faut se préparer comme pour un match d’une Ligue 1, contre une Ligue 1. Il faut tout donner, et surtout se qualifier. C’est une belle compétition et il ne faudrait pas que l’entame de la seconde partie de saison avec ce début d’année soit catastrophique. On a mal commencé en Europa League avant le championnat, ne commençons pas mal en Coupe de France pour la deuxième partie du championnat ».

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever



Read The Story Here

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here